Aller au contenu

La comptabilité pour indépendant.e, que dois-je savoir ?

Temps de lecture : 7 minutes — Mise à jour le 12 juillet 2022

En résumé

En tant qu’indépendant.e, j’ai l’obligation de tenir une comptabilité et de pouvoir présenter clairement les chiffres de mon activité en cas de contrôle.

C’est un outil indispensable pour connaître la situation financière de mon entreprise. Cela me permet de prendre des décisions informées pour piloter la gestion quotidienne de mon activité et pour l’avenir de mon entreprise.

En tant qu’indépendant.e en personne physique, je ne suis pas tenu d'avoir un comptable ni de tenir une comptabilité double. Les deux peuvent pourtant s’avérer très utiles.

Un comptable, ça sert à quoi ?

  • Si je suis indépendant.e en société, je dois tenir une comptabilité double et j’ai l’obligation d’avoir un comptable.
  • Si je suis indépendant.e en personne physique, je n’ai en revanche pas l’obligation d’avoir un comptable. Je peux m’occuper de ma comptabilité moi-même mais ce choix dépend de mes connaissances et du temps que je souhaite (et peux) y consacrer.

Travailler avec un comptable n’est pas inutile, au contraire !  A moi de décider quels services je demande à mon comptable et ceux dont je souhaite m’occuper moi-même.

Selon mes besoins, mon comptable peut :

  • M’aider à établir un plan financier.
  • S’occuper d’une partie ou de toute ma comptabilité.
  • S’occuper de mes déclarations de TVA et/ou d’impôts.
  • Établir mon bilan et déposer les comptes annuels de mon entreprise.
  • Me conseiller sur les plans juridique, fiscal et financier aussi bien avant qu’après le démarrage de mon activité.
  • Me tenir informé des nouvelles réglementations.

Comment choisir mon comptable ?

  1. Je me pose d’abord les questions suivantes :
    • Est-ce que je souhaite externaliser une partie de mon administration seulement ou mon comptable va-t-il s’occuper de toute ma comptabilité ?
    • Est-ce que j’attends des conseils personnalisés et proactifs de la part de mon comptable?
    • Mon comptable doit-il bien connaître mon secteur d’activité ?
    • Quel est mon budget ?
  2. Selon les réponses à ces questions, je choisis un comptable en tenant compte de mes besoins, de mes attentes et de mon budget. Une relation de confiance et une bonne entente avec mon comptable sont essentielles. Dans mon entourage, des indépendants (ou anciens indépendants) peuvent peut-être me conseiller sur le choix d’un bon comptable.
  3. A noter que dans tous les cas, mon comptable doit être agréé par l’ITAA. Je peux le vérifier sur le site www.itaa.be.

Quelles sont mes obligations comptables ?

En tant qu’indépendant.e, je dois:

Bien comprendre ma comptabilité

Même si je fais confiance à mon comptable, il est primordial que je comprenne ma comptabilité afin de prendre les bonnes décisions pour mon entreprise. A première vue, la comptabilité ne semble pas très accessible mais ce n’est pas si complexe que ça.

Comptabilité simplifiée ou double ?

Si je suis à la tête d’une très petite entreprise (TPE) j’ai le choix entre une comptabilité simplifiée et une comptabilité double. J’ai une TPE si je suis indépendant.e en personne physique ou si j’ai une société en nom collectif ou une société en commandite simple et que mon chiffre d'affaires du dernier exercice n’excède pas 500 000 €.

Dans tous les autres cas, je suis légalement obligé de tenir une comptabilité double.

Les avantages d’une comptabilité double sont multiples. Elle m’apporte une vue détaillée de la situation de mon entreprise et de sa santé financière que je peux comparer dans le temps. La comptabilité double est un outil de gestion complet et pratique qui me permet de piloter mon entreprise. Grâce aux logiciels comptables actuels, une comptabilité double n’est pas plus lourde qu’une comptabilité simplifiée, comme cela pouvait l’être auparavant.

La comptabilité enregistre tous les flux d’une entreprise : achats, ventes, paiements, etc.

Dans le cas d’une comptabilité simplifiée, tous ces flux sont inscrits dans des journaux:

  • les achats dans le journal des achats.
  • les ventes dans le journal des ventes.
  • les transactions bancaires ou en espèces dans le journal financier (livre de banque et livre de caisse).
  • un livre d’inventaire doit être réalisé au moins une fois par an pour donner un aperçu de l’état des stocks.

Sur base de ces journaux, des comptes annuels sont dressés. Le dépôt et la publication des comptes annuels ne sont pas obligatoires.

Dans le cas d’une comptabilité double:

  • Tous les flux de l’entreprise sont de plus enregistrés dans le grand livre. Chaque entrée et sortie d’argent est liée à une transaction. Le grand livre reprend donc les mouvements de débit et de crédit qui doivent s’égaliser entre eux afin de maintenir une comptabilité en équilibre.
  • Le livre d’inventaire est également une obligation comptable. Il doit être établi au moins une fois par an.

Sur base de ces deux livres sont dressés les comptes annuels, qui se composent :

  • du bilan qui donne une image à un instant “t”  de la situation financière de mon entreprise.
  • du compte de résultat qui reprend l’ensemble des revenus et des charges pendant l’exercice comptable concerné. On l’appelle aussi le compte de pertes et profits.
  • des annexes qui apportent des informations complémentaires pour une bonne compréhension du bilan et du compte de résultat.

Les comptes annuels sont très utiles car ils permettent de répondre aux questions fondamentales :

  • Que possède mon entreprise ? C’est ce qu’on appelle l’actif.
  • Combien d’argent mon entreprise doit-elle ? C’est ce qu’on appelle le passif.
  • Combien de revenus ou pertes ont été générés l’année concernée ? C’est ce qu’on appelle le résultat.

A partir de là, je peux faire une analyse sur :

  • la situation financière de mon entreprise (est-elle saine, n’y a-t-il pas trop de dettes?).
  • le niveau du stock (en combien de temps se renouvelle-t-il?, n’y a-t-il pas trop de produits en stock?).
  • le délai de paiement accordé aux clients (n’est-il pas trop long?), etc.

Le dépôt et la publication des comptes annuels à la Banque Nationale de Belgique est obligatoire pour la plupart des sociétés commerciales. Pour les indépendants en personne physique et les sociétés dont les associés ont une responsabilité illimitée, le dépôt n’est pas obligatoire.

Bon à savoir

microStart est partenaire de Accountable. L’application permet de simplifier la tenue de ma comptabilité, que je décide de travailler ou non avec un comptable. Les entrepreneurs financés par microStart bénéficient d’un mois gratuit sur l’offre PRO d’Accountable (plus d’infos).

Retour en haut de page