Aller au contenu

Comment créer mon entreprise en 5 étapes ?

Temps de lecture : 7 minutes — Mise à jour le 29 juin 2022

En résumé

Que je veuille ouvrir un restaurant-café, un salon d’esthétique, une épicerie de quartier ou encore offrir un service de garde d’enfants, je me pose les mêmes questions de savoir par où commencer et de ce dont j’ai besoin.

Définir et chiffrer mon projet de création d'entreprise est la première étape clé qui permet de répondre aux questions “pourquoi mon projet va réussir ?”, “comment je vais le mettre en œuvre ?" et “de quoi j’ai besoin pour me lancer ?”.

Mon comptable et mon guichet d’entreprise sont là pour me conseiller et m’accompagner dans les étapes et les démarches administratives obligatoires à la création de mon entreprise.

Étape 1 : définir et chiffrer mon projet

Définir et analyser mon projet

Je commence par faire le point sur mon projet et sur moi-même.

  • Je dois être motivé.e et conscient.e qu’être indépendant.e c’est porter plusieurs casquettes (celles du commercial, du comptable, du gestionnaire, etc.).
  • Je fais le point sur mon parcours, mes compétences, mes forces et mon entourage.
  • Je précise mon idée, j’analyse les forces de mon projet et les risques éventuels.

L’outil business model canevas permet de visualiser et d'analyser les aspects clés de mon projet en me posant les bonnes questions sur :

  • Mes futurs clients et leurs besoins.
  • Mon offre de produit(s) et/ou service(s), sa qualité et ses options éventuelles.
  • Les modes de distribution et de communication adaptés à ma clientèle et à mes moyens.
  • Les relations avec mes clients pour les fidéliser et en gagner de nouveaux.
  • Les sources de revenus (rentrées d’argent) générées par mon activité.
  • Les ressources dont j’ai besoin pour offrir mes produits et/ou services à mes clients.
  • Les activités clés que je dois mettre en place pour faire fonctionner mon entreprise.
  • Les partenaires dont j’ai besoin pour développer et améliorer mon offre.
  • Les coûts indispensables au fonctionnement de mon activité.

Construire ma stratégie commerciale

  • Une étude de marché m’aidera à bien connaître ma clientèle, mes fournisseurs et mes concurrents. Je m’interroge sur les besoins et les attentes de mes clients, sur les volumes de vente, l’évolution et les tendances du marché.
  • Réaliser une étude de marché n’a rien de sorcier. Je peux effectuer des recherches sur internet, me rendre sur le terrain et jouer au client mystère auprès de mes concurrents. Je peux aussi aller à la rencontre de mes clients et mener des entretiens libres et/ou les interroger en suivant un questionnaire d’enquête.
  • Cela m’aidera à construire une stratégie commerciale adaptée à mon projet :
    • Déterminer un prix de vente juste et compétitif et des objectifs de vente réalistes.
    • Définir les moyens pour offrir et faire connaître mes produit(s) et/ou service(s) qui répondront aux attentes de mes clients.
    • Je note aussi mes idées pour me démarquer de mes concurrents et fidéliser ma clientèle.

Bon à savoir

  • Je peux construire mon business plan avec l’aide de la plateforme e-learning de microStart. Les modules 5 et 6 m’expliquent comment construire ma stratégie commerciale à l’aide d’outils adaptés.

Chiffrer mon projet

Étape 2 : vérifier les conditions requises pour me lancer

En Belgique, tout le monde peut entreprendre à condition de respecter certaines conditions :

  • Je suis majeur (au moins 18 ans).
  • Je suis de nationalité belge. Si je ne le suis pas, je consulte la fiche pratique “comment entreprendre en Belgique quand on est de nationalité étrangère”.
  • Si je souhaite exercer en Wallonie ou à Bruxelles, je dois avoir l’accès à la gestion et à la profession. Il s’agit de prouver que je possède les connaissances en gestion de base d’entreprise et les compétences professionnelles requises pour certaines activités réglementées (par exemple restaurateur.rice, boulanger.e-pâtissier.e, esthéticien.ne, opticien.ne, etc.).
  • Pour certaines activités je dois également disposer d'autorisations complémentaires (permis d’environnement, licence d’exportation, autorisation de fabrication et de commercialisation de denrées alimentaires, etc.). Le guichet d’entreprise vérifiera les conditions de départ et les autorisations nécessaires pour me lancer.

Bon à savoir

microStart offre des cours gratuits de gestion de base pour préparer l’examen du jury central.

Étape 3 : constituer mon entreprise

Je dois maintenant choisir mon statut d’indépendant et ma forme d’entreprise. Ces choix prennent en compte plusieurs facteurs et chaque possibilité présente des avantages et des inconvénients. Je les examine en tenant compte de ma situation et de mon projet d’entreprise, sans oublier d’analyser les conséquences fiscales, financières et sociales. Ici encore, mon guichet d’entreprise ou un comptable en qui j’ai confiance, saura me conseiller.

Je choisis le statut d’indépendant adapté à ma situation :

  • Le statut d’indépendant à titre principal est fait pour moi si je me consacre à 100% à mon projet.
  • Le statut d’indépendant à titre complémentaire est fait pour moi si j’exerce une autre activité rémunérée (au moins à mi-temps) en plus de mon projet.

Je choisis le statut juridique de mon entreprise :

  • Si je me lance en tant que personne physique (entreprise individuelle), je forme avec mon entreprise une seule et même personne. Je suis seul décisionnaire et responsable.
  • Dans le cas d’une société, je crée une société dotée d’une personnalité juridique (personne morale). Mon patrimoine personnel est protégé et j'agis au nom et pour le compte de la société en tant que dirigeant.

Si je constitue une société, je dois en choisir la forme juridique :

  • Il existe plusieurs formes : Société à Responsabilité Limitée (SRL), Société Coopérative (SC), Société Anonyme (SA), asbl, etc.
  • La forme de société que je choisis doit être appropriée à ma situation.

Étape 4 : gérer les aspects administratifs

Se mettre en ordre sur le plan administratif, c’est gérer les démarches administratives obligatoires à la création de mon entreprise. C’est aussi me protéger et protéger ma famille en cas de problème.

Un guichet d’entreprise agréé, comme Partena Professional ou Securex m’informe, me conseille et m’accompagne dans les formalités administratives obligatoires.

Les démarches obligatoires :

  • Si je constitue mon entreprise en société à responsabilité limitée (SRL, SA ou SC), je passe d’abord devant un notaire pour la rédaction des statuts de ma société.
  • Je m’adresse au guichet d’entreprise de mon choix afin d’inscrire mon entreprise à la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE) et obtenir mon numéro d’entreprise.
  • J’active mon numéro de TVA pour pouvoir facturer mes produit(s) et/ou service(s) à mes clients. Mon guichet d’entreprise peut s’en charger pour moi sinon, je remplis moi-même le formulaire de demande de numéro de TVA en ligne.
  • J’ouvre un compte bancaire professionnel (une obligation si je me constitue en société mais recommandé pour tous).
  • Je m’affilie à une caisse d’assurances sociales : le paiement de cotisations sociales ouvre mes droits aux allocations familiales, aux indemnités de maladie et d’invalidité, à l’assurance maternité, à ma pension et à l’assurance faillite.
  • Je transmets l’attestation d’affiliation à ma caisse d’assurances sociales à ma mutualité pour mettre en ordre mon affiliation en tant qu’indépendant.
  • Je m’informe sur les assurances obligatoires en tant qu’indépendant et celles liées à mon activité (responsabilité professionnelle, responsabilité civile, accidents du travail si j’ai des employés, etc.). Si j’ouvre un établissement horeca par exemple, je dois obligatoirement souscrire à une assurance responsabilité civile.

Les démarches utiles :

  • Dans le cas où j’ai un ou plusieurs enfants, et si ce n’est pas déjà fait, je m’affilie à une caisse d’allocation familiale.
  • Je m'informe et me fais conseiller sur les assurances complémentaires pour mieux me protéger (revenu garanti, pension complémentaire, hospitalisation, etc.).

Bon à savoir

  • La plateforme startmybusiness permet de constituer une société à responsabilité limitée (SRL, SA ou SC) et d’autres formes juridiques (société en nom collectif, ASBL, etc.) entièrement en ligne avec l’assistance virtuelle d’un notaire.

Étape 5 : trouver un financement

Je connais mes besoins en financement, il est temps de trouver l’argent nécessaire au lancement de mon activité. Je peux :

  • Avoir un apport personnel (de l’épargne, un coup de pouce de mes proches).
  • Lever des fonds via une plateforme de financement participatif.
  • Emprunter auprès d’une banque ou d’un organisme de microcrédit comme microStart.
  • Bénéficier des subsides et autres formes d’aide publique au financement des entreprises proposées par les Régions.

Bon à savoir

Retour en haut de page